Quel travail pour les plus de 60 ans ?

Chercher un emploi n’est pas une petite affaire, encore plus à un âge avancé ! Comment trouver un emploi lorsque vous approchez le troisième tiers de votre carrière ? Six conseils pour y parvenir.

1. Élaborer une évaluation

A lire aussi : Pourquoi utiliser le Bee Wrap au quotidien ?

Après la perte d’un emploi, l’estime de soi est souvent au plus bas. Il est important d’évaluer vos compétences, de déterminer vos talents, vos intérêts, vos désirs, les responsabilités que vous voulez avoir avant de commencer le dernier tiers de votre carrière. » La première chose à faire est de faire le point sur les compétences et les expériences. Grâce à ces différents tests, nous pouvons mieux cibler les attentes et les désirs des demandeurs d’emploi », explique Murielle Lafond, conseillère en transition et gestion de carrière chez Midi Quarante, un organisme sans but lucratif spécialisé dans le placement de personnes âgées de 40 ans et plus à Laval.

2. Actualiser le CV

A voir aussi : Comment obtenir la carte Senior Air France ?

Le CV est le premier contact avec un employeur. Il est donc essentiel qu’elle soit à jour et se démarque : « Elle doit être ciblée conformément à la poste recherché et lié aux compétences et à l’expérience des 15 à 20 dernières années. « Il est important d’utiliser les mots du marché actuel pour montrer que nous ne sommes pas dépassés », recommandait-elle en outre. N’hésitez pas à indiquer votre formation la plus récente, cela montrera que vous avez mis à jour ». « Souvent, c’est la clé. L’employeur affirme que la personne est à jour », souligne Hédia Annabi, conseillère en emploi et formatrice au Centre Eureka, spécialisée dans la recherche d’emploi pour les personnes âgées de 40 ans et plus à Montréal.

3. Soins pour la présentation

La présentation est un atout important à maîtriser lors d’une entrevue. Désamorcer les préjugés liés à l’âge et se présenter de manière à rassurer l’employeur », explique Murielle Lafond. Au Centre Midi Quarante et au Centre Eureka, nous apprécions les simulations d’interviews filmées. « La personne peut corriger son attitude, son comportement », explique Hédia Annabi. Elle souligne également que de plus en plus d’employeurs font situations situationnelles lors des entrevues : « Les réponses apprises par cœur ne fonctionnent plus. Nous devons être prêts », ajoute-t-elle.

4. Travailler l’état psychique et physique

Comme un sportif, un bon style de vie est essentiel pour rester actif et vigilant. Vous devez également présenter un grief avant de rencontrer des employeurs. « Si vous portez ce fardeau, il sera reflété dans une entrevue », explique Hédia Annabi. Des études ont montré que l’optimisme pourrait être la clé principale de l’obtention d’un emploi. »

Et la confiance en soi fonctionne. Parfois, simplement en ciblant les désirs et les attentes, l’estime de soi revient. « Lorsque le curriculum vitae est réalisé, un sentiment d’orgueil se manifeste », ajoute Murielle Lafond de Midi Quarante.

5. Rassurer l’employeur

Les temples légèrement blancs et les rides ont tendance à effrayer certains employeurs. Ensuite, vous devrez vous mettre en valeur et montrer que vous êtes une valeur ajoutée pour l’entreprise. « Certains employeurs ont peur, ils font face eux une personne mûre. Nous devons les rassurer et leur dire où vous vous voyez dans 5 ou 10 ans », explique Murielle Lafond. « Expertise, maturité, confiance en soi, ponctualité, stabilité… C’est tout ce que nous apportons à l’employeur », ajoute Hédia Annabi.

6. Activez votre réseau

Réseau, travaillez avec des personnes dans la même situation que vous : cela vous aidera à trouver que vous n’êtes pas seul dans cette situation. « C’est une façon de se lever moralement et de briser l’isolement. Nous avons créé un programme de réseautage qui permet à nos chercheurs d’emploi de suivre les postes ou d’échanger des contacts », explique le conseiller de Midi Quarante. Sensibilisez votre réseau au type d’emploi que vous recherchez et examinez les offres d’emploi. Souvent, le bouche à oreille est une bonne ressource.

Surtout, gardez à l’esprit que votre expérience est un atout et que la discipline, l’optimisme, la détermination et l’organisation seront vos meilleurs alliés dans cette approche de retour à l’emploi.

Lisez aussi :

Emploi recherche : votre âge est-il un problème ?

10 emplois qui vous feront gagner plus de 60 000$ (voire 100 000$) sans diplôme universitaire

Salaire : Vos attentes sont-elles réalistes ?

Les 5 questions les plus fréquentes entrevues (et comment y répondre en tant que pro)

_______

— Suivez Workopolis sur Twitter

— S’abonner à la lettre WorkoPolisHebdoneNewsletter

Show Buttons
Hide Buttons