Quelles sont les aides destinées aux aidants familiaux ?

Pour les personnes fragilisées par un handicap, l’âge ou une pathologie, il est difficile de vivre et de subvenir à certains besoins tout seul. L’assistance d’un proche aidant est donc importante. Les aidants familiaux sont ceux qui sont choisis par les personnes aidées.

Afin que la personne choisie bénéficie de certains avantages, il ne doit pas être un conjoint. En contrepartie des services rendus par un aidant, quelles sont donc les aides qui lui sont accordées ? Ce billet se consacre à vous apporter quelques informations à ce sujet.

A voir aussi : Comment demander une pension de réversion ?

La rémunération des aidants

La rémunération des aidants familiaux fait de cette assistance un métier dans certaines conditions. Il s’agit d’un coup de main financier accordé à ces personnes pour leur permettre de subvenir à quelques besoins et de les encourager également. C’est une aide aux aidants, issue d’une disposition légale qui prévoit des statuts juridiques en leur faveur.

Ainsi, elle permet à tout citoyen bénéficiaire d’une Aide Personnalisée d’Autonomie de solliciter les services d’un même de la famille pour lui faire de lui un aidant. L’employeur devra également mener des démarches quant à la signature d’un contrat de travail et de déclaration de son nouvel employé.

Lire également : Comment s'organiser pour la retraite ?

Cependant, étant une vieille personne, il lui sera difficile d’accomplir ces devoirs qui s’imposent à lui. Il peut donc faire appel à une structure spécialisée en la matière pour permettre à l’aidant familial de jouir de cet avantage.

Les aides liés aux congés

Pour mieux s’occuper des activités liées à l’aide familiale, l’aidant à besoin d’une disponibilité. À cet effet, il est autorisé à prendre un congé de proche aidant suite à une demande auprès de son employeur. Cela implique la suspension de ses activités professionnelles pendant un certain temps ou encore une rupture du contrat, pour jouer son rôle d’aidant à plein temps.

L’obtention de ce congé peut donner droit à une indemnisation sur quelques mois, en fonction de son ancienneté dans l’entreprise. Outre ce type de congé, il a également celui de solidarité familiale. Ce dernier implique une absence dans son lieu de travail pour prendre soin d’une personne souffrant d’une maladie à un stade avancé.

Pour ce type de congé, la durée d’absence est de 3 mois et peut être renouvelé une seule fois. Puisqu’il s’agit de la santé d’une personne en fin de vie, vous recevrez une compensation de la part de la sécurité sociale. Ces frais journaliers compensent les revenus que vous avez perdu durant ce congé.

sont les aides destinées aux aidants familiaux

Le droit de répit

Le droit de répit est une disposition légale qui permet à un membre de la famille, employé par une personne fragilisée qui bénéficie de l’APA, de prendre un temps de repos afin de s’occuper de ce dernier. L’aidant étant désormais aux soins pour le bien-être de la personne souffrante, la loi lui accorde un avantage pécuniaire annuel qui s’élève à 509 euros par personne.

De même, il est prévu une disposition en cas d’hospitalisation de l’aidant, qui permet une prise en charge de la personne aidée de manière temporaire.

La participation à une formation spécifique

Outre les autres aides énumérées, il existe également une assistance liée à la formation des aidants familiaux. C’est une activité nouvelle pour toute personne employée pour une première fois pour s’occuper d’une personne souffrante.

Afin de mieux s’en sortir, quelques apport sur les comportements à adopter, les différentes activités et les méthodes pour mieux vous familiariser avec la personne aidée seront très utiles. Pour cela, un guide a été créé et mis à la disposition des aidants familiaux. Il a été conçu par le ministère de la santé, afin de faciliter la tâche à ces personnes sollicitées pour la prise en charge des personnes âgées.

Le guide contient également des contacts et coordonnées des organismes spécialisés, que vous pouvez contacter en cas de besoin.

Les aides psychologique aux aidants familiaux

L’aide psychologique à l’aidant vise à aider ceux-ci à libérer les charges émotionnelles. Cela se fait avec des spécialistes ou dans des groupes de paroles. Avec ceux-ci, c’est le moment de partager son quotidien et d’échanger sur les difficultés que vous rencontrez.

Dans le lot des participants, il pourrait y avoir des aidants qui ont plus d’expérience dans le domaine que d’autres. Ce sera le moment pour vous de les écouter, afin d’avoir les astuces pour mieux prendre en charge la personne aidée. Ce groupe d’échange peut être rejoint grâce à une assistance de votre mairie, ou auprès de la maison de retraite de votre la personne aidée.

Outre ce recueil d’aide, il existe d’autres sources d’information. Il s’agit des plateformes en ligne que vous pouvez consulter pour mieux vous ressourcer au quotidien. Des formations sont également disponibles, en fonction de la pathologie dont souffre la personne aidée.