Quel budget logement pour une personne âgée dépendante ?

Le choix d’une maison de retraite est souvent déterminé par son coût. Actuellement, il est possible de calculer le budget mensuel à prévoir pour le logement d’une personne âgée dépendante grâce à une information plus claire sur les tarifs des différents établissements. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir combien coûte un logement pour personne âgée en 2021.

Logement pour personne âgée : zoom sur la maison de retraite

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou les maisons de retraite médicalisées permettent une prise en charge totale des personnes âgées dont l’autonomie est réduite. Il s’agit de la solution la plus courante pour les familles même s’il existe déjà des méthodes alternatives, comme les familles d’accueil, comme vous pourrez le voir sur le site cettefamille.com</a>. Voici également des infos pour en savoir plus sur l’accueil familial des seniors.

A lire aussi : Senior : retrouvez l'amour après la perte de votre conjoint

Les tarifs des EHPAD sont très variables. En effet, ils peuvent aller de 1500 à 6000 euros par mois en fonction de leur statut ou de leur situation. Il s’agit donc d’un budget conséquent qu’il est préférable de bien anticiper.

En outre, les tarifs mensuels de ces établissements comprennent différents volets :

A lire aussi : Pourquoi choisir une maison de retraite à La Ciotat ?

  • un forfait «hébergement» qui comprend les prestations hôtelières ;
  • un forfait «dépendance» qui couvre les fournitures et les prestations relatives à la prise en charge de la dépendance de la personne ;
  • un forfait «soins» qui couvre les soins médicaux et les médicaments fournis par l’établissement. Ce volet est pris en charge directement par l’Assurance Maladie, il n’est donc pas facturé par l’établissement.

Logement pour personne âgée : zoom sur l’hébergement

Les établissements peuvent librement fixer le tarif hébergement sauf pour les places réservées à l’aide sociale. Pour celles-ci le coût de l’hébergement est établi par le Conseil Départemental. Il faut savoir que le forfait hébergement comprend différentes prestations :

  • d’administration ;
  • d’accueil hôtelier ;
  • de restauration ;
  • d’animation.

Les différents services proposés

Parmi les services proposés dans le forfait, on retrouve :

  • l’accès à une salle de bains avec lavabo, douche et toilettes ;
  • l’entretien et le nettoyage des chambres ;
  • la blanchisserie du linge plat (draps, serviettes) ;
  • l’accès aux moyens de communication (y compris à internet) ;
  • trois repas par jour plus un goûter et une collation la nuit.

Les maisons de retraite peuvent également ajouter des services dans le forfait comme l’entretien du linge du résident.

Les hausses de prix

Même si les maisons de retraite peuvent fixer leurs tarifs d’hébergement à l’arrivée du résident, les hausses de prix ultérieures sont encadrées. Par ailleurs, certaines dérogations peuvent être accordées  par le Conseil Départemental en cas de gros travaux dans l’établissement. Et il faut savoir que la moitié des établissements en France sont à réhabiliter. Autrement dit, soyez attentif à ce point avant de faire votre choix pour ne pas avoir à subir une hausse de prix par la suite.

Logement pour personne âgée : zoom sur la dépendance

Le forfait «dépendance» qui est facturé aux résident est encadré par le Conseil Départemental. Il couvre à la fois les fournitures et les prestations de services comme :

  • l’aide à l’habillage ;
  • l’aide à la toilette ;
  • l’aide aux repas ;
  • etc…

Les sommes facturées peuvent varier en fonction du niveau de dépendance de la personne âgée.

Logement pour personne âgée : le budget mensuel en 2021

Pour finir, il faut savoir qu’actuellement, le tarif mensuel moyen d’une maison de retraite privée en Île-de-France s’élève à 2 460 euros. Pour les établissements privés situés en province, il s’élève à 1833 euros par mois. En ce qui concerne les établissements publics, le tarif mensuel à prévoir est d’environ 1694 euros.

Les aides financières pour les personnes âgées dépendantes

Face à un budget aussi conséquent, vous devez savoir qu’il existe des aides financières pour les personnes âgées dépendantes.

Tout d’abord, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) peut être attribuée aux personnes âgées en perte d’autonomie qui souhaitent rester à domicile ou résider en maison de retraite. Le montant de cette aide varie selon le niveau de dépendance et la situation financière du bénéficiaire.

La Prestation Spécifique Dépendance (PSD) est une aide destinée aux personnes atteintes par un handicap grave nécessitant une assistance quotidienne permanente. Cette prestation est versée sous certaines conditions.

Il existe aussi des aides locales comme le Fonds Social pour le Logement (FSL). Ce dispositif permet d’aider les locataires confrontés à des difficultés financières dans le paiement de leur loyer ou leurs charges locatives.

Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur les crédits d’impôt liés au logement pour personne âgée dépendante. Ces avantages fiscaux peuvent prendre différentes formes : réduction d’impôt pour travaux réalisés dans le cadre du maintien à domicile ou encore abattement fiscal sur certains types de dépenses engagées par les personnes hébergées en établissement spécialisé.

Au-delà des aspects financiers essentiels que représente ce choix important quant au lieu et au type de vie choisi pour une personne âgée dépendante, vous devez accorder une attention particulière aux aspects humains et sociaux : proximité avec son entourage familial et amical, cadre propice aux activités adaptées à ses capacités, sécurité et soins de qualité.

Comment estimer le coût d’un logement adapté pour une personne âgée dépendante ?

Si vous êtes à la recherche d’un logement adapté pour une personne âgée dépendante, vous devez connaître les différents coûts associés. Voici quelques éléments à considérer pour évaluer le budget nécessaire.

En fonction des besoins et des envies de la personne âgée dépendante, l’option du maintien à domicile ou l’hébergement en maison de retraite sera envisageable. Le coût n’est pas le même entre ces deux options.

Les maisons de retraite sont souvent plus chères que le maintien à domicile car elles incluent un certain nombre d’aides et de services indispensables tels que les soins médicaux, l’hébergement et la restauration. Cela ne signifie pas forcément qu’une maison de retraite soit toujours plus onéreuse: certains domiciles peuvent nécessiter des travaux importants afin d’être adaptés aux besoins spécifiques des personnes âgées dépendantes.

Le lieu où se trouve le logement a aussi un impact sur son prix. Les zones géographiques urbaines ont tendance à être plus chères que les zones rurales. De même, certains quartiers peuvent avoir des loyers particulièrement élevés par rapport au reste de la ville.

Vous devez bien réfléchir avant tout choix quant au lieu du futur logement afin d’éviter toute mauvaise surprise financière.

Selon les besoins spécifiques liés à chaque personne âgée dépendante (problèmes moteurs nécessitant une accessibilité optimale du logement, par exemple), le coût du logement peut varier. Des équipements tels qu’une rampe d’accès, une salle de bains spécialement adaptée ou encore un lit médicalisé peuvent être nécessaires.

Vous devez bien étudier chaque option et prévoir un budget conséquent pour assurer le confort et la sécurité des personnes âgées dépendantes.

Si vous êtes à la recherche d’un logement adapté pour une personne âgée dépendante, évaluez avec soin vos besoins spécifiques ainsi que vos capacités financières. N’hésitez pas à faire appel aux différentes aides existantes afin d’alléger le poids financier auquel vous pouvez être confronté.

Les différents types de logement pour personne âgée dépendante : comparaison des options

Il existe plusieurs types de logements adaptés pour les personnes âgées dépendantes. Voici quelques options comparées.

Le maintien à domicile
Cette option est souvent préférée par les personnes âgées dépendantes car elle leur permet de rester dans leur environnement familier tout en bénéficiant d’une assistance médicale et/ou paramédicale à domicile. Le coût est donc moins élevé que pour une maison de retraite, mais il faut prendre en compte le coût des soins à domicile ainsi que l’équipement nécessaire (fauteuil roulant, lit médicalisé…).

La colocation entre seniors
Cette solution rencontre un certain succès chez les personnes âgées dépendantes cherchant un moyen économique et convivial de vivre ensemble. Les colocataires partagent la location d’un même appartement ou maison adapté aux besoins spécifiques des seniors. Cette option présente plusieurs avantages tels que la réduction du loyer, la possibilité de partager les frais courants et surtout une vie sociale active.

L’habitat intergénérationnel
L’habitat intergénérationnel consiste à faire cohabiter différentes générations sous le même toit afin qu’elles puissent s’entraider mutuellement et créer du lien social. Ce type d’hébergement peut être particulièrement attractif pour les personnes âgées dépendantes qui souhaitent garder un contact régulier avec des jeunes enfants.

Les résidences autonomie
Cette option est une alternative entre l’hébergement en maison de retraite et le maintien à domicile. Les résidences autonomie sont des logements collectifs destinés aux personnes âgées dépendantes qui peuvent encore se déplacer mais ont besoin d’une assistance pour certaines activités de la vie quotidienne (aide au ménage, aide à la prise de médicaments…). Le coût est généralement moins élevé que celui d’une maison de retraite.

Les maisons de retraite
Cette option est souvent choisie lorsque l’état de santé ou les besoins spécifiques rendent nécessaire un hébergement permanent dans un lieu sécurisé. Les soins médicaux et paramédicaux nécessaires y sont dispensés ainsi qu’un accès 24 heures sur 24 à ces services. Le coût est plus élevé que pour les autres options, cependant il peut être pris en charge partiellement ou entièrement selon les aides financières disponibles.

Chaque option a ses avantages et inconvénients, pensez à bien réfléchir pour votre personne âgée dépendante tout en respectant votre budget logement.

Comment préparer financièrement l’avenir d’une personne âgée dépendante : conseils et astuces

Que ce soit pour choisir un logement adapté ou préparer financièrement l’avenir d’une personne âgée dépendante, pensez à bien vous informer et à prendre les bonnes décisions. Voici quelques conseils et astuces pour vous aider à mieux gérer votre budget.

Anticiper les dépenses liées au vieillissement
Le vieillissement entraîne souvent des frais supplémentaires tels que le coût des soins médicaux, l’achat d’équipements spécifiques, le paiement d’une aide à domicile ou encore la modification du lieu de vie. Pensez à bien anticiper ces dépenses pour préserver son autonomie.

Optimiser son patrimoine
Pensez à bien gérer votre patrimoine pour préparer l’avenir d’une personne âgée dépendante. Cette gestion peut passer par la vente d’un bien immobilier ou encore la souscription à des assurances-vie. L’objectif étant de pouvoir disposer du nécessaire pour financer les dépenses liées au vieillissement.

S’informer et se faire accompagner
Pensez à bien vous informer sur toutes les options possibles afin de prendre une décision éclairée. De nombreux organismes sont disponibles pour vous conseiller comme le Centre Local d’Information et Coordination (CLIC) qui propose un service personnalisé aux personnes âgées en perte d’autonomie ainsi qu’à leur famille.

Prendre soin d’une personne âgée dépendante nécessite du temps, des ressources financières et une organisation rigoureuse. C’est pourquoi, pensez à bien anticiper chaque étape avec des conseils avisés pour aider à mieux gérer votre budget logement selon vos besoins spécifiques.