Comment faire lorsque l’un de vos proches perd de l’autonomie ?

Lorsque les parents prennent de l’âge, il y a certains problèmes qui surviennent. Au sein de ces derniers, on retrouve la perte d’autonomie qui n’apparaît que de façon brusque, produisant ainsi un grand stress. On commence par se demander comment faire. À qui faire recours ? Il existe cependant certaines approches de solutions qui peuvent vous aider dans une pareille situation. Les solutions varient en fonction de la situation et de vos désirs.

Quelles sont les différentes solutions pour pallier la perte d’autonomie d’un proche ?

Il y a en effet une multiplicité de possibilités de prises en charge des parents adultes qui perdent leur autonomie. Les solutions ont évolué au fil des années et aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de maintenir le parent à domicile. Il y a aussi d’autres alternatives à la maison de retraite qui sont toujours en vue dans le but de résoudre le problème. Vous pouvez consulter ce guide d’achat pour un monte-escaliers.

A découvrir également : 4 façons originales de s’occuper après la cinquantaine

Optez pour l’EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes âgées dépendantes)

L’une des solutions les plus évidentes face à la perte d’autonomie d’un proche est l’EHPAD ou les maisons de retraite. L’un des principaux avantages en théorie de cette solution est qu’il y aura toujours quelqu’un pour assister votre parent qui perd de l’autonomie.

Par ailleurs, il y a certaines faiblesses par rapport à cette solution. Il s’agit entre autres de la perte de repères liée au changement radical de l’environnement, le montant de la prestation et aussi un risque de champ libre qui peut faire perdre à votre parent le peu d’autonomie dont il dispose.

A lire aussi : Quel est le prix de rachat d'un trimestre ?

Il y a certaines maisons de retraite qui offrent des accueils de jour ou de nuit et ils sont susceptibles de répondre à certaines attentes. Toutefois, les accueils de nuit se font un peu rares.

Des aides à domicile pour venir en soutien à la personne en perte d’autonomie

La deuxième solution que nous exposons ici est celle des aides à domicile. En matière d’aides à domicile, il y a 3 principaux modes de fonctionnement. En effet, les services d’accompagnement à domicile vous offrent des prestations déterminées par un devis. Vous vous contentez simplement de payer la prestation pour laquelle vous avez fait recours.

Le plus grand avantage avec cette solution est que vous avez la possibilité de stopper le service d’accompagnement ou de les modifier en fonction de vos souhaits. En plus de cela, s’il arrive que celui qui s’occupe de votre parent ait des empêchements, l’agence se charge de le substituer. Notons également que les services d’aide à domicile peuvent faire des formations afin de vous proposer des intervenants de bonne qualité. Le principal inconvénient est relatif au prix qui se trouve élevé et au choix de l’intervenant qui est assez limité. Aussi, vous n’êtes pas certains que ce sera la même personne qui s’occupera de votre proche, car ce n’est pas vous qui êtes chargé de recruter l’intervenant. Vous n’avez donc aucune emprise sur cette décision.

Il y a également les services mandataires qui constituent une variante des services d’aides à domicile. Dans ce cas précis, c’est la famille qui emploie l’intervenant et l’agence se charge de vous proposer des candidats parmi lesquels vous allez effectuer un choix en fonction de vos exigences. L’agence vous assiste aussi dans les démarches administratives.

Cette solution est d’autant plus avantageuse, car vous avez un référent qui vous assiste et qui vous vient en aide dans la structuration du maintien à domicile de vos proches. En plus de cela, l’intervenant ne varie pas et cela va dans l’intérêt du proche.

Le prix de la prestation est élevé, mais il est un peu en dessous de celui des prestataires. Vous payerez en revanche la prestation de conseil et de gestion.

La dernière solution dans cette catégorie est l’emploi direct. En effet, vous serez l’employeur d’un intervenant qui viendra simplement travailler chez vous. La manière dont vous procédez pour trouver votre employé n’est pas vraiment importante. Dans la majeure partie des cas, vous devez vous servir du dispositif mis en place par l’État, c’est-à-dire le CESU déclaratif.

Il est aussi important de souligner que le mode de fonctionnement est assez simple. La seule chose que vous avez à faire est de payer votre employé et de faire la déclaration du montant que vous lui versez chaque fin du mois. C’est après cela que le CESU se chargera de prélever les cotisations sociales et d’envoyer le bulletin de paie à l’intervenant.

Il faut noter que cette solution est celle qui est la moins onéreuse si on ne tient pas des actions bénévoles, car il est possible de payer l’intervenant au salaire minimum légal. Soyez certains de ne pas le changer fréquemment, car cela peut avoir un impact négatif.

Vous devez donc bien choisir l’intervenant et trouver la personne qui convient le plus au job. Assurez-vous également de bien cerner les devoirs que vous aurez en tant qu’employeur si un jour il devait y avoir une rupture de contrat.

Quelles sont les autres solutions pour limiter la baisse d’autonomie ?

Il y a une nouvelle solution de plus en plus connue dernièrement qui peut aider vos proches à retrouver un tant soit peu leur autonomie. Vous pouvez par exemple accepter qu’un étudiant vienne habiter chez votre parent en perte d’autonomie.

Il y a plusieurs formules pour cette solution et chaque formule nécessite une implication de l’étudiant. Ce service peut être rendu en échange d’un niveau de loyer plus bas. Le principal atout de cette alternative est qu’il y aura une présence jeune auprès de votre proche et cela peut lui permettre de maintenir ses repères.

L’inconvénient par contre sera de le loger et d’accepter une présence extérieure chez vous durant au moins une année. Si vous êtes assez solitaire, cette solution ne pourra pas vous correspondre.

Vous pouvez aussi lui chercher une famille d’accueil. Dans ce cas, il y aura en permanence des gens qui s’occuperont de votre parent. Cependant, il va être obligé de changer totalement d’environnement et tout va donc dépendre de la qualité de la famille dans laquelle il sera accueilli.

Show Buttons
Hide Buttons