Quel est le montant de la majoration tierce personne ?

Mark-Up à la Troisième Personne (PSG)Votre situation nécessite une aide régulière pour effectuer les gestes simples de la vie quotidienne ? Le existe ! Quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier ? Comment et à qui le demander ? Voici les réponses à vos questions.

Qu’ est-ce que le Mark-up tiers (MTP) ?

A lire en complément : Comment est payé un curateur ?

Manger, se lever, se laver ou s’habiller sont tous des gestes quotidiens qui peuvent nécessiter l’aide d’une troisième personne. La majoration du tiers ou PSG est une subvention complémentaire versée aux assurés qui reçoivent déjà une pension d’invalidité. Cette aide permet souvent aux personnes concernées d’avoir accès à l’ aide à domicile et donc d’accompagner au mieux la perte d’autonomie. Le PSG est payé mensuellement et peut être révisé ou suspendu, par exemple dans le d’une hospitalisation couverte par l’assurance maladie. Son paiement reprendra à la fin de l’hospitalisation.

Ai-je le droit de bénéficier de la majoration pour les tiers ?

Cette une subvention peut être appliquée si : — Vous percevez une pension d’invalidité ou une pension de vieillesse — Vous avez un handicap nécessitant l’aide d’une tierce personne pour effectuer les gestes de la vie quotidienne. « Vous pouvez prouver cette nécessité.

A voir aussi : Quelles sont les aides Recuperables sur succession ?

Quelles mesures dois-je prendre pour bénéficier du Mark-up tiers (MTP) ?

J’ai moins de 60 ans  : je demande à l’organisme qui me verse ma pension d’invalidité.

o Si vous comptez sur le régime général des salariés, la Caisse Primaire d’Assurance Malage (CPAM) examinera votre demande.

o Vous dépendez d’un autre régime (indépendants, agriculteurs, fonctionnaires, etc.) ? Communiquez avec le fonds responsable de vous verser votre pension d’invalidité.

J’ai plus de 60 ans : j’envoie ma demande à l’organisme responsable de ma pension de retraite. Dans tous les cas, votre demande doit être accompagnée d’un certificat médical attestant le besoin d’assistance d’une tierce personne pour des actes quotidiens. Votre la demande est ensuite examinée par la commission acceptant ou rejetant la demande.

Remarque : Si vous déposez votre demande après l’âge de 65 ans, le certificat médical doit indiquer que votre état nécessitait l’aide d’un tiers avant cet âge.

Ma demande de PSG a été rejetée : que faire ?

Plusieurs recours existent en fonction de la nature du rejet :

Le refus est administratif  : vous avez la possibilité d’introduire un premier recours à l’amiable dans un délai de 2 mois à compter de la notification du refus. Si vous n’êtes toujours pas satisfait après le présent appel, vous pouvez saisir le Tribunal de la Sécurité Sociale.

Le refus est médical  : il n’y a pas d’appel amiable, vous devez demander directement à la Cour de contentieux des personnes handicapées dans les 2 mois suivant la notification du refus.

Quel est le montant de la majoration pour les tiers ?

Une fois

votre demande acceptée, votre pension d’invalidité ou de retraite sera augmentée de 40 %. Cette augmentation ne peut être inférieure à 1 25,29 euros par mois ou à 13 503,48 euros par an pour 2020. Ce montant est réévalué annuellement et n’est pas assujetti à l’impôt sur le revenu.

Le PSG est-il cumulé avec d’autres aides ?

Oui, l’aide peut être combinée avec les aides suivantes : — une pension d’invalidité militaire — pension de victime de guerre — une rente — un accident du travail — une maladie professionnelle — une pension d’invalidité au titre d’un autre régime d’assurance sociale (travailleurs agricoles, mineurs, marins) — une pension de vieillesse liquidée ou révisée au titre de l’incapacité de travail, justifiant avant leur 60e anniversaire de l’incapacité de se livrer à une activité professionnelle et l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’un tiers, à classer comme invalide dans le 3ème groupe.

Attention ! Par contre, le PSG ne peut pas être combiné à l’APA (Allocation personnalisée à l’autonomie). Elle est également déduite du montant alloué à l’aide humaine au titre de l’indemnisation du handicap Prestation (PCH). Joan PLAZENET, Rédacteur bénévole pour LaFMH

Show Buttons
Hide Buttons