Ou consulter pour des acouphènes ?

Les acouphènes occasionnent des gênes dans votre vie quotidienne, ce qui vous complique la vie et peut vous empêcher de vivre normalement ainsi que de vous limiter dans l’accomplissement de vos tâches quotidiennes. Il est ainsi normal de trouver des remèdes pour résoudre vos problèmes d’acouphènes.

Pourquoi consulter ?

Quand les bruits parasites deviennent récurrents, il devient urgent de se référer à son médecin traitant. Il sera plus à même à vous aiguiller vers un ORL afin que vous puissiez subir un bilan complet sur le type d’acouphènes. S’il s’avère fondamental, l’ORL préconisera l’utilisation d’un appareillage auditif. La consultation d’un neurologue, d’un thérapeute ou encore d’un psychologue peut s’avérer nécessaire.

A lire aussi : Quelles sont les vertus des encens indiens ?

En fin d’étape, l’audioprothésiste entre en scène. Ce dernier se chargera de trouver la solution d’appareillage adaptée selon le niveau d’audition, de la gêne ainsi que les résultats à l’acouphénométrie. Son intercession se fait en 4 étapes, notamment l’anamnèse qui permet découvrir les antécédents médicaux généraux et ORL, du travail, du cadre de vie sonore au sein du foyer ainsi que pendant les distractions.

La deuxième étape de l’intervention de l’audioprothésiste consiste à réaliser un questionnaire centralisé sur la gêne, le handicap ou encore les tribulations affiliées à l’audition en considérant la gêne de sensibilité aux sons ainsi que la gêne faciale. Ensuite une thérapie sonore individualisée sera mise en place. En effet, l’audioprothésiste prescrira une thérapie individualisée en matière de réglages des aides auditives suivie d’un éclaircissement du protocole que le patient doit suivre.

A lire en complément : Tout savoir sur les effets du CBD

L’audioprothésiste mettra ensuite en place un suivi individualisé selon l’évolution ainsi que l’avancement de la gêne ressentie. Dans le cas où l’acouphène naît d’un traumatisme sonore, il est fortement recommandé de contacter les urgences ORL dans un délai de 24 heures afin veiller à ce que le trouble ne s’installe pas opiniâtrement.

Les mesures contre les acouphènes

Afin d’apaiser les acouphènes, il existe plusieurs thérapies. En effet, en fonction du profil du patient, les professionnels de santé peuvent conseiller une combinaison de nombreuses méthodes. Il y a notamment les thérapies acoustiques mises en place par un audioprothésiste. Ces thérapies ont pour objectif d’abuser le cerveau en lui laissant percevoir un autre son, implanté sur la fréquence de l’acouphène, qui soit captivant et pratiquement inaudible avec une intensité subalterne à celle de l’acouphène. Avec l’aide de l’audioprothésiste, le patient choisit le son appelé bruit blanc, suivant ses goûts. Le bruit blanc peut être une mélodie apaisante, le bruit d’une brise dans les feuilles ou encore le bruit des vagues. Un générateur de bruit permet de véhiculer le bruit.

Quant aux patients qui ressentent des acouphènes, mais qui disposent toujours d’une bonne capacité auditive, ils sont dotés d’appareils auditifs qui génèrent du bruit. Les patients doivent porter l’appareil auditif au minimum quatre heures par jour. C’est la durée minimum permettant au cerveau d’être balancé par le son relaxant et pour qu’il s’exerce à ne plus entendre l’acouphène. Ce moyen est particulièrement payant car 80% des acouphènes peuvent être masqués en quelques mois

Il y a ensuite les thérapies psychologiques administrées par les sophrologues et les thérapeutes. Lorsque les acouphènes entraînent du stress, la sophrologie constitue une technique additionnelle efficiente afin de réduire l’anxiété que le patient ressent. Durant une séance de sophrologie, les patients s’exercent à la relaxation avec la respiration profonde et en visionnant des images positives. Quant aux thérapies comportementales et cognitives, elles sont plus orientées vers un échange avec le thérapeute qui assiste la personne souffrant d’acouphènes dans la prise en charge de ses émotions face aux acouphènes.

Les thérapies électriques sont prises en charge par le médecin ORL. Elles consistent à placer un implant cochléaire qui a été conçus à l’origine pour rendre l’audition des malentendants. Cette technique a été particulièrement efficace dans le traitement des acouphènes en boostant l’oreille interne à l’intérieur de la boîte crânienne. Pour les thérapies pharmacologiques, le médecin traitant ou le spécialiste préconise un traitement médical afin de lutter contre les conséquences des acouphènes, soit la fatigue et l’anxiété.