Comment choisir son appareil auditif ?

La perte d’audition est un phénomène normalqui a tendance à apparaître avec les premiers signes de l’âge. Cependant,conserver une bonne audition demeure quelque chose de primordial, quel que soitson âge. Une perte auditive non traitée peut avoir des effets désastreux àplusieurs niveaux chez la personne concernée. Il fautsavoir que la prise en charge des problèmes d’audition doit se faire au plustôt, afin de préserver ses capacités de compréhension. D’où l’importance dechoisir le bon appareillage auditif pour retrouver une audition optimale.

Comprendre la perte auditive

Il existe plusieurs types deperte auditive.

A lire aussi : Allocation d'autonomie APA : comprendre ses avantages et conditions

 La perte auditive conductive 

La perte auditive conductive est une perte d’audition due à un dysfonctionnementdes voies de transmission du son, au niveau de l’oreille externe ou moyenne. Onl’appelle aussi la surdité de transmission. Les causes peuvent être variées :

  • Un bouchonde cérumen ;
  • Un tympanperforé ;
  • Unemalformation du conduit auditif ;
  • Uneinfection ;
  • L’otospongiose(maladie de l’os de l’oreille) ;
  • Lebarotraumatisme (lésion tissulaire provoquée par une variation de pression) ;
  • Des otites moyennesou externes à répétition…

Ces problèmes deconduction peuvent dans la plupart des cas être traités par unoto-rhino-laryngologiste., sinon par des prothèsesauditives.

A lire également : Quels sont les avantages d’une complementaire sante pour les retraites ?

La perte auditive neurosensorielle 

Il s’agitd’une perte auditive très fréquente. On parle aussi de surdité de perception. Dansce cas de surdité, les informations ne sont pas transmisses au cerveau car l’oreilleinterne est atteinte. Les causes sont diverses et nombreuses : l’hérédité,l’âge (presbyacousie), l’exposition à un bruit excessif, le diabète, une tumeur, un problème de pression des liquides de la cochlée, l’obésité,la prise de médicament ototoxique… La plupart des casde pertes auditives neurosensorielles peuvent être traités à l’aide de prothèsesauditives.

La perte auditive mixte 

La surdité mixte correspond au mélange entre perte auditiveconductive et  neurosensorielle, par exemple une otospongiose affectant l’oreille internemoyenne et une presbyacousie. On peut corriger cette perte grâce à desprothèses auditives, dans le cas où l’intervention médicale ne peut êtreenvisagée.

Dans tous les cas, si vous avez un doute survotre capacité d’audition, il ne faut pas hésiter à consulter un professionnelde l’audition, médecin ORL ou audioprothésiste qui effectuera un test pourobtenir un diagnostic précis.

Les options d’appareillageauditif et les critères de choix

Les critères de choiximportants lors de la sélection d’un appareillage auditif

Il existe sur le marché différentsoptions d’appareillage auditif. En fonction du degré et du type de la perteauditive à corriger, le type d’appareil auditif diffère. Dans certains cas, une solution auditive invisible peut tout à fait être envisagée, mais elle nepourra pas corriger les pertes d’audition profondes. Il faut aussi étudier d’autrescritères lorsqu’on choisit son appareil auditif qui va nous accompagner auquotidien. On peut choisir des options comme la fonction rechargeable, la fonction connectée, etc.  Mais il est important deprendre en compte le mode de vie de la personne qui va porter la prothèse, c’est-à-direl’activité, les loisirs, la profession… Enfin, n’oublions pas les critères esthétiques et ergonomiques, qui ontaussi leur place : bouton poussoir ou tactile, accessoires disponibles complémentaires,coloris… Et pour finir, le budget entre aussi en ligne de compte, en fonctiondes ressources personnelles, de la mutuelle, des aides financières éventuelles.

Prothèses auditives

La forme et le degré de la déficience auditive impactentdonc le choix des appareillages auditifs, qui sont de trois types différents :

  • Les intra-auriculaires (invisibles) ;
  • Les micro-contours à écouteur déporté ;
  • Les contours d’oreille classiques.

Les appareils auditifs invisibles peuvent corriger seulement des pertes d’audition légères. Les contours classiques, corrigent plutôt les pertes d’auditionprofondes (plus de 90dB de perte). En fonction donc de votre degré de perte d’auditionet de vos attentes personnelles, le choix s’orientera vers tel ou tel type d’appareillage,en considérant la praticité, la visibilité et les diverses fonctionnalités.

Implants cochléaires

Ce dispositif médical nécessite une opération, une rééducation, et un suiviimportant.  En outre, il représenteun certain coût. Il permet de corriger l’audition des personnes souffrant d’unesurdité de perception sévère à profonde : l’implant cochléaire aide à entendre à nouveau.

Aides auditives à conductionosseuse

 Le système ADHEAR est conçupour les personnes souffrant de surdité de transmission et de surditéneurosensorielle unilatérale. La conduction osseuse, ou ostéophonie, correspondau système de propagation du son en utilisant les os crâniens pour atteindrel’oreille interne. Son avantage principal est que les vibrations sonttransmises via les os et non à l’intérieur de l’oreille, ce qui est tout à faitadapté pour les personnes dont la déficience auditive est due à des problèmesdu canal auditif, du tympan ou de l’oreille interne. De plus, l’appareilauditif à conduction osseuse se décline du beige au marron, et résiste à l’eau.

Consulter un audioprothésiste

Il faut parfois un peu de tempspour que l’on prenne conscience (et que l’on accepte) la perte d’audition. L’étapede la prise de conscience passée, il faut alors rencontrer des professionnels.L’étape suivante consiste à consulter unmédecin oto-rhino-laryngologiste (ORL). Ce spécialiste des oreilles et de la sphère ORL réalise un test auditif, permettantde mesurer le degré de surdité. Il inspectera également l’état duconduit auditif externe et le tympan lors d’une otoscopie. L’ORL délivre à l’issuede ces examens un diagnostic (presbyacousie, degré de perte auditive, type desurdité…), et délivre une ordonnance pour des appareils auditifs si besoin.

La prochaine étape conduit logiquement chez l’audioprothésiste.Ce dernier, professionnel diplômé d’État, accompagne le patient dans tout leprocessus de choix, conseils pour un modèle adapté, pose, réglage et suivi de l’appareillageauditif. Le suivi est essentiel pour les prothèses auditives : l’audioprothésisteest là pour conseiller et aider le patient à s’adapter à son appareillage. Ilne faut pas hésiter à lui faire part des gênes ou inconforts, notamment pendantles périodes d’essai.

Les pertes d’audition peuvent être dedifférents types, comme nous l’avons vu. Dans le cas de la perte d’auditionnormale par exemple, un bon accompagnement, qui passe par des professionnels del’audition, est très important. Il faut prendre au sérieux la perte auditive, pour ensuite trouver l’appareillage adapté qui permettra de vivre sereinementau quotidien, avec une audition améliorée.