Combien de trimestres pour la retraite (personne neé en 1960) ?

En France, le nombre total de trimestres à boucler pour partir en retraite et bénéficier d’un taux plein, est déterminé selon l’année de naissance du travailleur. En 2022, les personnes concernées pour un départ en retraite sont les salariés nés en 1960. Mais combien de trimestres doivent-ils valider ? Découvrez-le dans cet article.

Nombre de trimestres pour personnes nées en 1960

Soixante-deux ans, c’est l’âge légal de départ à la retraite d’un citoyen français. Cependant, lorsque celui-ci ne réunit pas le nombre de trimestres requis, il ne peut bénéficier du taux plein qu’à partir de 67 ans.

A voir aussi : Comment se passent les paiements de la retraite ?

Si vous ne souhaitez pas avoir une décote sur votre pension de retraite, il est possible de continuer à exercer votre profession jusqu’à ce que vous atteigniez les 167 trimestres nécessaires pour les personnes nées en 1960.

Vous avez également la possibilité de racheter des trimestres. Ce rachat vous permet de combler les périodes pendant lesquelles vous n’avez pas été en capacité de payer votre cotisation pour une quelconque raison.

Lire également : Comment fonctionne le Plan Épargne Retraite (PER) 

Toutefois, il existe des cas de départ de retraite anticipée dont les bénéficiaires peuvent obtenir le taux plein, sans même atteindre 62 ans. Si vous figurez dans cette catégorie, vous pouvez partir en retraite à partir de 60 ans. Comment est-ce possible ?

En effet, certaines personnes commencent leurs carrières professionnelles très tôt. Ainsi, une personne née en 1960 et qui a débuté l’exercice d’un métier avant 20 ans peut se voir à la retraite à 60 ans à condition, bien sûr, de boucler tous les trimestres nécessaires.

Il n’y a donc aucune forme d’injustice comme on aurait pu penser à priori, juste qu’un début anticipé a permis à l’individu en question de payer toutes ses cotisations avant 62 ans et de se libérer.

Cependant, lorsque le professionnel exerce son métier avec un handicap depuis plusieurs années, il peut se retrouver à la retraite à partir de 55 ans. Même s’il n’a pas pu cotiser sur les 167 trimestres, il peut bénéficier d’un taux plein.

Un autre cas de départ anticipé est l’incapacité totale de travail, et ce de façon permanente due à un accident de travail ou une maladie professionnelle.

de trimestres pour la retraite (personne neé en 1960)

Les professionnels qui touchent l’allocation des travailleurs de l’amiante peuvent également partir en retraite de façon anticipée, mais ils doivent boucler tous les trimestres nécessaires.

Enfin, si vous avez été exposé de façon permanente à des facteurs de risque qui vous ont permis d’avoir des points allant jusqu’à 80 ou 100, vous pouvez partir en retraite à partir de 60 ans. En effet, lorsqu’on convertit ces points en trimestres, leur nombre s’élève à environ 8. Sachant qu’une année compte 4 trimestres, 8 vous donnent droit à deux ans.

Partir en retraite à 62 ans est-il une bonne décision ?

Même lorsque vous bouclez tous vos 167 trimestres en 2022, il existe toujours un point délicat à considérer. Bien sûr aucune décote ne sera appliquée à votre pension, mais l’AgircArrco, qui est le régime complémentaire des salariés, vous impose un malus provisoire de 10 %¨qui est appliqué à votre pension pendant 12 trimestres après votre départ en retraite.

Or, lorsque vous travaillez une année supplémentaire, vous êtes exempté de ce malus. Mais ce n’est pas le seul point d’intérêt. Le plus grand avantage est que votre pension est revue à la hausse grâce au mécanisme de surcote. Il peut donc paraître judicieux de continuer son effort pour 4 trimestres supplémentaires même lorsqu’on a atteint l’âge de retraite et les 167 trimestres.

Autres détails importants sur la retraite

Au cours de votre dernière année de travail, il n’est pas possible de boucler plus de trimestres que ceux pendant lesquels vous avez effectivement travaillé. En termes d’illustration, si vous décidez de partir en retraite le 1er juillet, seulement 2 trimestres vous seront décomptés, même si votre travail est suffisant pour vous permettre de valider tous les trimestres restants de l’année.

Il faut noter que pendant les années antérieures, il suffisait de cotiser 600 smic pour boucler les 4 trimestres même si vous n’avez pas travaillé pendant toute l’année.