Comment se comporter face à la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une déficience neurodégénérative irréversible qui provoque divers symptômes tels que des troubles de la mémoire, du langage, des fonctions exécutives, de l’autonomie ou même des changements d’humeur. Ces déficiences intellectuelles font qu’il est difficile pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de reconnaître leur interlocuteur ou d’exprimer leurs pensées. Communiquer avec une personne atteinte de cette pathologie peut donc être difficile et comment garder le calme face à la difficulté de la tâche n’est pas toujours facile.

Lire également : Quelles sont les causes de l'agressivité ?

/ COMMENT COMMUNIQUER AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE D’ALZHEIMER ?

Il est essentiel de se rappeler qu’une personne atteinte d’une maladie neurodégénérative conserve ses sentiments et sa sensibilité : par conséquent, il n’est pas nécessaire (ou recommandé) de l’abrupter ou d’élever le ton. Restez attentionné et empathique, essayez de stimuler la mémoire et le langage de la personne en se concentrant sur des sujets de conversation agréables et familiers.

Voici quelques conseils pour vous aider à améliorer votre communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer :

Lire également : Quels sont les tests pour la maladie d'Alzheimer ?

  • Capturer l’attention de la personne : en lui parlant face à face et en prenant sa main, vous attirerez son attention et ainsi le mettre en confiance. Assurez-vous également que les conditions sont confortables pour communiquer (par exemple, que la personne porte des lunettes ou des aides auditives si nécessaire, qu’il n’y a pas de fonds sonores agressifs ou trop importants…).
  • Encouragez la conversation : clarifiez votre discours pour leur poser des questions simples et courtes. Concentrez-vous sur des sujets de conversation que la personne aime et connaît (par exemple, vous pouvez lui parler des membres de sa famille, de ses passions…). N’ayez pas peur de poser des questions fermées comme « Voulez-vous jouer aux cartes ? » plutôt que « Qu’aimeriez-vous faire cet après-midi ?
  • Soyez positif  : les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont parfois conscientes de la les difficultés qu’ils rencontrent dans l’échange. Alors essayez de ne pas les bouleverser et leur donner le temps de réfléchir à leurs paroles et réponses, tout en évitant des sujets qui pourraient les bouleverser ou causer de l’anxiété. Vous pouvez utiliser de la musique ou des photos pour aider la personne à stimuler sa mémoire et à se souvenir de souvenirs agréables.
  • Soyez patient : n’hésitez pas à répéter votre phrase si la personne ne l’a pas comprise. Si le malentendu persiste, envisagez de rassurer la personne et de recourir à la diversion pour changer de sujet ou d’activités afin de ne pas l’embarrasser.
  • Soyez assuré : parfois, il peut arriver que la personne ne vous reconnaisse pas. Alors prenez un moment pour vous présenter, rappelez-lui qui vous êtes et pourquoi vous êtes venu lui rendre visite. Si la personne exprime des difficultés à vous répondre, donnez-lui le temps de réfléchir à sa réponse et n’essayez pas de répondre à sa place. Donner la préférence à toutes les formes d’expressions qui le stimulent : souvenirs, rire ou humour.
  • Prenez le bons gestes : attention à ne pas avoir des gestes trop soudains, être doux et gratifiant, mettre l’accent sur les capacités et les capacités de la personne.

Au-delà de la communication, certaines activités vous permettent également de passer un bon moment pour améliorer les échanges avec la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer , comme la musique, l’art, la photographie, les jeux ou les repères visuels.

Avez-vous une anecdote ou un conseil en communication et en activité à partager avec notre communauté ? Vous pouvez interagir directement avec nous sur les réseaux sociaux de la Fondation Alzheimer :

Sources : Haute autorité sanitaire « Communiquer malgré les troubles de la mémoire ou du langage » (2018)

Show Buttons
Hide Buttons