les seniors et le bénévolat

La colocation entre seniors, vous connaissez?

La colocation entre seniors est un sujet dont on parle de plus en plus actuellement, d’ailleurs, ce thème a été traité dans un film « Et si l’on vivait tous ensemble », sorti cette année, avec des acteurs seniors bien connus tels que, Claude Rich, Guy Bedos ou encore Jane Fonda.

la colocation entre seniors : la convivialitéMême si le film traite le sujet sous un certain angle, il n’en reste pas moins révélateur d’un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre pays et il est déjà courant chez certains de nos voisins comme les Pays-Bas ou l’Allemagne.

En effet, l’espérance de vie s’est considérablement allongée, on a de fortes chances de vivre longtemps après le début de sa retraite : c’est une nouvelle vie à organiser. Les loyers ayant fortement augmenté ces dernières années, la question du logement n’est pas toujours la plus facile à régler.

Cohabiter entre seniors : les principaux avantages

Pour beaucoup de personnes ayant choisi cette forme d’habitat, c’est un excellent moyen de rompre l’isolement, ou de le prévenir. Ensuite, cela permet de réduire les coûts et de vivre dans des logements spacieux et bien situés à moindre frais. Enfin, c’est une véritable alternative à la maison de retraite, pas du tout adaptée aux seniors actifs et qui rebute ou est financièrement inaccessible à de nombreux seniors dépendants.

colocation entre seniorsC’est donc une forme de maintien à domicile (comme la colocation senior-étudiant dont nous avions parlé dans un précédent article), mais cette fois on cohabite entre personnes de la même génération, ce qui présente plusieurs avantages non négligeables.

En plus de trouver des personnes ayant des centres d’intérêts similaires, on partage aussi les mêmes besoins, ce qui signifie qu’on peut également partager les frais de services à domicile tels que le ménage, les soins, le jardinage, etc.

On peut aussi faire aménager le logement afin qu’il soit adapté à d’éventuels problèmes de mobilité. Par exemple, l’aménagement de la salle de bains qui peut représenter un coût important pour une personne seule.

Les frais d’installation d’une douche accessible, peuvent ainsi être répartis entre tous les résidents.

Enfin, pour ceux qui souhaitent se renseigner, il existe des associations qui s’occupent de mettre en relation des seniors intéressés par ces habitats alternatifs et également d’encadrer la mise en œuvre des projets de colocations, citons par exemple : COCON 3S (Solidaire, Senior, Solo).

Répondre